Q&R: dois-je utiliser les microformats ou microdatas pour mon SEO?

1
Q&R: dois-je utiliser les microformats ou microdatas pour mon SEO?

Cette question m’a été posée par Romain N. via notre formulaire de contact. Voici sa question:

Bonjour j’aurais une question à vous poser: pourquoi utiliser microformats à la place des microdata,? j’ai vu que votre site existe depuis 2008, par conséquent utiliseriez vous aujourd’hui les microformats où les microdatas pour votre blog ?

Pour répondre à la question de Romain, je vous propose d’expliquer chacun des deux formats, en espérant trouver une réponse satisfaisante ;)

Préambule

HTML5 est arrivé avec son lot de nouveautés autant dans sa manière de fonctionner, sur la sémantique utilisée, les balises et le sectionnement.

Contrairement aux microformats qui existaient bien avant HTML5, les microdonnées, quant à elles sont directement dérivées du HTML5 et utilisent les nouvelles balises ainsi introduites.

L’utilisation des micro-données (peut importe le standart) facilitent la vie des intégrateurs vu le nombre d’élements qu’elle permettent de véhiculer, mais elles aident aussi à faciliter votre référencement en autorisant les moteurs de recherche à doter vos résultat de ce qu’on appelles: “rich snippet” en anglais ou “résultats enrichis” en francais

Voici un exemple de rich snippet généré sur les SERPs de google grace à l’utilisation de ces formats

 

 

Vous remarquerez que Google met en avant beaucoup de données grace aux données structurées. Ce format de résultat aide au clic et améliore sensiblement les CTR de votre site. Dans cet exemple, google met en avant:

  • Le fil d’ariane (breadcrumb)
  • la note moyenne
  • le nombre d’avis internautes déposés pour cette recette
  • le temps de cuissant

Ce site est un cas d’école, puisqu’il utilise les deux formats étudiés ici: microformats pour les infos sur la recette, et microdatas pour le fil d’ariane (breadcrumb)

Les Microformats

Les microformats existent déja depuis plusieurs années. Leur syntaxe n’est donc pas issue de HTML5 et est donc compatible avec de HTML classique. Même si le fonctionnement est très similaire avec les microdatas, les microformats n’introduisent aucune nouvelle balise. En effet, elles utilisent l’attribut “class” de l’HTML pour faire passer des informations bien précises et remonter auprès des moteurs des valeurs nécessaires pour leur compréhension.

le site microformats.org vous donne un certain nombre d’outils et de pratique pour mener à bien votre balisage grace aux microformats.

Voici un exemple de microformats utilisé par le site dont j’ai pris la capture sur la requête “fondant au chocolat”

 

Les microdatas/microdonnées

Contrairement aux microsformats, les microdatas sont introduites par l’arrivée de l’HTML5. Ce format apporte donc son lot de nouveauté et sa syntaxe spécifique.

Avec l’arrivée de toutes ces nouvelles codifications, les moteurs de recherche majeurs ont tenté, comme à leur habitude (cf. rel = nofollow…) de créer un consensus autour d’un standard unique appelé schema.org. Il est recommandé de suivre ce standard vu qu’il est compris et accepté par les plus grands moteurs dans le monde (Google, Bing, Yahoo, Yandex…). schema.org est déja devenu la norme à suivre même si les autres formats de données comme les microformats sont toujours compris et interprété par les moteurs, google en tête.
Voici un example de microdatas utilisées par le site dont j’ai pris la capture d’écran sur la requête “fondant au chocolat”:

Que choisir? Microdonnées ou Microformats?

Et finalement, quel format choisir? comme je le disais plus haut, le consortium établit entre les différents moteurs de recherche nous pousse un peu au choix des microdonnées. Mais pas seulement à cause de ça, les microdatas sont héritées de l’HTML5 donc apportent une réelle nouveauté. Le HTML5 est promu à un grand avenir, il ne serait pas étonnant donc de se préparer en l’occurrence :)

Donc pour finir, même si les deux formats sont toujours actifs (la preuve, regardez le site dont j’ai pris la capture d’écran aujourd’hui même, eh bien, il utilise les deux formats!), j’aurais tendance à conseiller l’utilisation des microdatas ou un autre format issu du standard schema.org qui sera, sans aucun doute, amené à évoluer dans le temps.

Pour répondre à ta question Romain, si j’avais le choix entre les deux, je prendrai sans doute les microdatas. Cela peut sembler incohérent par rapport au fait qu’aujourd’hui j’utilise les microformats sur ce blog, mais cela est dû au fait qu’à l’époque, le standard schema.org n’était pas connu et que le meilleur plugin disponible (à cette époque là utilisait les microformats).

Quoi qu’il en soit, tu peux toujours tester la validité de ton balisage avec l’outil de test des rich snippets de google

Lectures complémentaires:

A propos des extraits de codes enrichis

Outils de test des rich snippet de google

Les microdatas et microformats apportés par HTML5

A bientôt pour une autre question :)

Vous aussi, posez votre question SEO, nous essayerons au maximum d’y répondre avec beaucoup de sérieux et d’enthousiasme ;)

One Response for this post

  1. Adifco
    Adifco
    | |

    Bonjour,

    Excellente explication. Effectivement les microdatas ont le “placet” de l’industrie du SEO. Par contre, je ne pense pas qu’ils aient un quelconque poids dans l’algorithme de Google. Pour le moment ils servent à nourrir leur Knowledge graph, mais il peut avoir un tournant …

    Reply

Leave a Reply

Name
Name*
Email
Email *
Website
Website