Référencer un site multilingue

La problématique du référencement des sites multilingue est d’autant plus d’actualité que le contexte économique dans lequel on évolue et très orienté vers l’internationalisation et la modalisation. On est donc souvent confronté à cette question: comment référencer un site multilingue? C’est à cette question que je tente de répandre en abordant les points les plus brûlants du référencement de site multilingue à savoir la structure du site en lui-même et l’analyse du problème de détection des langues.

Définition d’un site multilingue:

Un site multilingue est un site web qui cible plusieurs pays dans plusieurs langues.

Structure d’un site multilingue:

Il s’agit de voir es structures possibles pour réaliser un site multilingue référençable.

1. Création d’un nom de domaine pour chaque langue

c’est sans doute la structure la plus pertinente pour bien référencer un site multilingue.

Les avantages:

- Chaque site a sa langue propre et n’interfère pas avec les autres sites.
– Géo localisation implicite (du fait du TLD)
– Favorise le linking entre site
– Par effet de clustering, on peut apparaître plus de deux fois dans les 10 premiers résultats de Google
– Permet une lecture facile aux moteurs de recherche dans la mesure où chaque site n’a qu’une seule langue

Les inconvénients :

- La multiplication des noms de domaine engendre des coûts supplémentaires d’acquisition et de gestion
– La situation peut poser problème pour les pays bilingues ou multilingues comme pour la Belgique : un site en .be ne peut pas avoir en même temps une version en français et en néerlandais.
– L’acquisition des différents noms de domaine dans différents pays peut être compliquée. La disponibilité des différentes TLD (Top Level Domain) n’est pas forcement assurée.
– 99% de la population a l’habitude de taper www.monsite.com

2. Création d’un sous-domaine pour chaque langue

c’est la solution qui offre un bon compromis dans le cas où acquérir un domaine par langue ou supporter tous les coûts de gestion sont impossible.

Les avantages :

- Acquisition d’un seul nom de domaine et création d’autant de sous domaines qu’il y a de langues.
– Geolocalisation possible des sous domaine en utilisant l’outil de Google pour les webmaster (webmaster tools)
– Meilleure visibilité du nom de domaine : chaque sous-domaine est considéré comme un site à part entière par les moteurs.
– Adresses des sous-domaines facilement mémorisables par rapport à une URL qui serait longue et complexe.
– Favorise le linking entre site
– Permet par effet de clusturing d’apparaître plusieurs fois sur les 10 premiers résultats de Google.

Les inconvénients:

- L’utilisation des sous-domaines n’est pas répandus dans le grand public.
– Les sous-domaines ne sont pas encore entrés dans les habitudes des internautes.
– Certains hébergeurs facturent la création de noms de domaine ou n’offrent pas la fonctionnalité.

3. Création d’un répertoire pour chaque version linguistique

C’est la solution la plus utilisée mais la moins recommandable

Les avantages:

- Acquisition d’un seul nom de domaine et création d’autant de répertoires qu’il y a de langues.

Les inconvénients:

- Mauvaise visibilité du nom de domaine,
– géo localisation impossible
– La page d’accueil s’affiche dans la langue par défaut.

4. Création de pages multilingues

Structure vivement déconseillée parce que les moteurs ne parviennent pas à distinguer l’inclination ou prédominance d’une langue par rapport à une autre.

Détection des langues:

Référencer un site multilingue engendre de fait le problème de détection des langues. En effet, il ne suffit pas de créer une structure multilingue pour aboutir à une propagation du site dans le monde entier (du moins dans les pays ciblés)! Il faut aussi servir la bonne langue au bon pays. Pour cela, il faut mettre en place un système d’orientation du site pour répondre à l’internaute dans sa langue. C’est ce qu’on appelle la détection des langue.
Il existe méthodes de détection des langues pour les sites multilingues:

1. Proposer une pré-home qui demandera explicitement à l’internaute de choisir une langue avant d’aller plus loin dans le site.

C’est une solution qui est pas mal utilisé mais qui est la moins conseillée

Avantage:

Cette solution nous permet via une pré home de proposer aux internautes les différentes langues disponibles et lui donner l’occasion de choisir celle qui l’intéresse.

Inconvénients:

- On aura une home page qui n’est pas optimisée.
– Le contenu du site est accessible au niveau 1 de profondeur (perte d’un niveau)
– La page n’est pas optimisée pour le référencement vu qu’elle ne contient que des liens.
– La pré-home recevra tout le PR et ne le redistribuera pas de façon optimale.

2. Prévoir une langue par défaut, et laisser la possibilité à l’internaute de choisir lui même une autre langue.

Pourrait être une bonne solution dans le cas où l’on a une cible prioritaire (70% de la cible est française par exemple). Cela permet de ne pas mettre en place de système plus complexe pour détecter automatiquement la langue.

Inconvénient:

On peux présenter une langue par défaut qu’une proportion des internaute ne comprendront pas et donc risque d’avoir un taux de rebond important.

3. Détecter automatiquement la langue

C’est la méthode la plus rationnelle et la plus efficace. Il s’agit de mettre en place un script JS ou PHP de détection automatique de la langue du navigateur et donc de connaître les préférence de langue de l’internaute. En fonction de a langue détectée, on fait une redirection vers la version du site avec la bonne langue.

Il peut arriver que ce script n’arrive pas à détecter la langue de certains navigateurs très peu connus ou très anciens. Dans ce cas là, il faut prévoir en plus une langue par défaut qui sera servi à l’internaute si la langue n’est pas détectée. Cela est valable aussi pour les moteurs! En fait, les robots des moteurs n’ont pas de langue, n’acceptent pas les cookies, javascript… dans ce cas, on lui sert la langue par défaut lui permettant de crawler quand même le site.

Voici un exemple de script:

Détection de la langue avec du javascript en utilisant la variable $HTTP_ACCEPT_LANGUAGE

$lang = explode(“,”,$HTTP_ACCEPT_LANGUAGE);
$lang = StrToLower(substr(chop($lang[0]),0,2));

Il est aussi possible d’utiliser un code Javascript pour faire une redirection vers la bonne version du site

<script LANGUAGE=”JavaScript”>
<!–
if (top==self) {
if (navigator.appName == ‘Netscape’)
//Reconnaitre le type de navigateur
var language= navigator.language;
else
var language = navigator.browserLanguage;
if (bl == “fr” || bl == “fr-be” || bl == “fr-ca”
|| bl == “fr-lu” || bl == “fr-mc” || bl == “fr-ch”)
//il faut penser aux variantes de la langue {
this.location = “default.php?lang=fr”
}
else
this.location = “default.php?lang=en”
} //–>
</script>


Quelques pistes pour l’optimisation d’un site multilingue

Voici quelques bonnes pratiques pour rien référencer un site multilingue

• Une version par pays et une Langue par site:
• Un hébergement Géo localisé en choisissant le bon TLD par pays ou en effectuant la géo localisation dans Google webmaster tools sachant que cette deuxième méthode n’est valable que pour Google et cela peut n’être que moyennement pertinent dans les pays ou Google n’est pas prédominent.
• Etude préalable des pays visés
• Encodage des caractères et balise HTML (UTF, meta language…)
• Audit sémantique : localiser et non traduire. En effet bien étudier les habitudes des internautes peut être décisifs sur la visibilité du site. Eviter au maximum de traduire les expressions.
• Optimisation des critères in-site (title, meta, heading…)
• Critères off site : netlinking (obtenir des liens de la même langue

6 Responses for this post

  1. Paul
    Paul
    | |

    Salut,

    La meilleure solution semble être le nom de domaine avec différentes extensions par pays.

    Mais à ce moment là on parle de pays ou de langue de l’internaute ?

    Si on gère la langue, un belge francophone serait dirigé vers monsite.fr tandis qu’un belge néerlandophone sur monsite.nl ???
    Ca règle le problème de langue mais au niveau utilisateur ? On risque de provoquer des frustrations pour les plus “patriotiques”.

    Autres poins sur les multiples domaines, il faut penser à l’indexation par les moteurs.
    Ce n’est déjà pas simple avec un seul nom de domaine mais si on imagine un site en 5 langues/pays il y a 5 fois plus de boulot !

    a+

    Reply
  2. gwenm
    gwenm
    | |

    Bonjour,
    J’ aurais une question, comment faire pour la description du site? Faut il mettre dans son header tous les langages?
    Par exemple: FR- Les jeux gratuits du net, découvrez des milliers de jeux gratuits en ligne. EN-Free games on the net, find thousands of free online games. DE-Gratis-Spiele auf dem Netz, finden Sie Tausende von kostenlosen Online-Spiele

    mot : Les jeux gratuits, jeux gratuits en ligne,Free games, free games online,Gratis-Spiele, kostenlose Spiele online

    Comment faire? Car si on met le language par defaut(fr), toutes les pages quelques soit le langage, sont en langage fr.

    Reply
  3. mednettour
    mednettour
    | |

    Bonjour
    pour ma pare je pense que un sous domaine ou un sous répertoire c’est mieux pour avoir un très bonne référencement , de même ne pas oublier d’utiliser les .fr , .br …. pour spécifier une langue .

    Reply

Leave a Reply

Name
Name*
Email
Email *
Website
Website