L’URL rewriting serait-il du spamdexing?

La polémique fait rage sur la dernière annonce de Google concernant l’url rewriting, et même si les référenceurs continuent à conseiller cette technique réécriture d’url, l’avenir du rewriting est du moins très incertains.
D’après un récent post du Blog Googlewebmastercentral, il apparaît claire que la position officielle de GG envers l’url rewriting n’est plus Google friendly ou l’est moins!

En effet, Google n’aime plus voir les successions de mots clés dans les urls. Il dit savoir lire les urls dynamiques et que l’url rewriting pourrait être apparentée à une façon de tromper ses crawler.

Peut-on pour autant considérer que la réécriture d’url est en phase de devenir une technique de Spam ?? Rien n’en est moins sur ! A l’instar des pages satellites, des balises Meta, les politiques impropres de backlinks qui, à un moment donné ont connu un franc succès, l’url rewriting pourrait peut être prochainement être plus préjudiciable que profitable et surtout dans le cas où la réécriture serait mal faite.

Qu’est qu’une url statique ?

Une url statique est une url qui ne change jamais d’où le terme statique. C’est aussi une url qui ne comporte aucun caractère dynamique (&,). Une url dynamique peut avoir la forme suivante : http://www.example.com/archive/janvier.htm on peu trouver ce genre d’url dans Google search en tapant filetype:html
La mise à jour des url statique peut prendre beaucoup de temps dans mesure où les modifications se font dans le codage html lui-même, et cela devient de plus en plus difficile à gérer quand il s’agit de gérer des sites de grande envergure tels les sites d’ecommerce. C’est pour cela que les web master utilisent les urls dynamiques

Google sait-il lire les url dynamique ?

Comme la plupart des web master, vous pensez certainement que les url rewritée ou réécrite pour qu’elle apparaissent statiques aux yeux des moteurs, sont plus facilement lisible et crawlable par les robots. Google a déclarer savoir parfaitement interpréter la plupart des paramètres qui peuvent se trouver dans l’url et que le fait de les réécrire n’aide en rien dans leur indexation et leur ranking. Est-ce la vérité ? Il y a un mythe selon lequel Google serait capable d’interpréter une url dynamique s’il y a moins de 3 caractères dynamiques. La position de Google est totalement contraire, ils avancent qu’il n’y a aucune limite de caractères mais qu’une des bonne pratiques pour le SEO est de maintenir ses URLs aussi courtes que possible que ça soit une statique ou dynamique url. Si cela n’était pas possible, ils conseille vivement aux Webmasters de leur servir l’url d’origine avec tous les paramètres.

Un exemple de d’url rewriting :

Si vous avez des urls qui sont dans ce standard foo?key1=value&key2=value2 vous pouvez les laisser inchangée sans causer aucun problème d’indexation et de compréhension.
Un autre exemple plus complexe avec beaucoup plus de caractères :

www.example.com/article/bin/answer.foo?language=en&answer=3&sid=98971298178906&
query=URL
• language=en – indique la langue de l’article
• answer=3 – l’article a le numéro 3
• sid=8971298178906 – le numéro de session ID
• query=URL – la requête grâce a laquelle l’article a été trouvé

On remarque que les paramètres dans les URLs n’apportent pas forcement des informations complémentaires, donc supprimer ces caractères par un procéder d’url rewriting passerait sans aucun problème le test du crawl des moteurs. Un exemple de rewriting pour cette url peut être de la sorte : www.example.com/article/bin/answer.foo?language=en&answer=3
Il existe par contre d’autres façons de réécrire cette url qui à tous les coups poserait de gros problème à l’indexation correcte, on peut en citer par exemple celles-ci :
• www.example.com/article/bin/answer.foo/en/3/98971298178906/URL
• www.example.com/article/bin/answer.foo/language=en/answer=3/
sid=98971298178906/query=URL
• www.example.com/article/bin/answer.foo/language/en/answer/3/
sid/98971298178906/query/URL
• www.example.com/article/bin/answer.foo/en,3,98971298178906,URL

Conclusions sur la réécriture d’url :

L’utilité d’un rewriting doit être surtout et avant tout de ne pas perdre l’internaute dans la panoplie de paramètres incompréhensibles. On réécrit ainsi les urls pour aider l’utilisateur dans sa navigation et avoir des urls propres qui suggère de surcroît un contenu adapté.
Google sait lire les urls dynamiques et va aimer de moins en moins les url rewriting qui serve à blinder l’url de mots clés et donc d’essayer de le tromper en luis proposant du contenu qui ne se reflète pas forcement dans la corps de la page.
A la lecture de l’article, on comprend que l’url rewriting gêne surtout Google pour crawler de manière “astucieuse” les sites.

Mais est-ce que cela signifie que le “mot clé dans l’url” n’a plus de poids ?

Trois hypothèses sur l’interprétation de l’url rewrinting :

1. Il en a toujours. Mais Google n’en a cure, le problème du crawl est devenu plus important.
2. Il en a moins. Google juge que les mots clés dans l’url ne l’aident pas à déterminer si une page est une réponse pertinente à une requête. Dans ce cas, il peut privilégier le crawl.
3. Il en a toujours, mais Google veut que l’on distingue plus facilement les URLs statiques et dynamiques, pour que les mots clés comptent dans les urls statiques et disparaissent des autres.

8 Responses for this post

  1. Marc
    Marc
    | |

    Merci beaucoup pour toutes ces informations utiles et très pratiques sur l’url rewriting et en général sur le référencement naturel,

    Bravo et bonne continuation
    Marc

    Reply
  2. christian
    christian
    | |

    bonsoir,

    Je n’ai pas compris le point 3. de votre conclusion.

    Pourriez vous m’éclairer?

    merci

    Christian

    Reply

Leave a Reply

Name
Name*
Email
Email *
Website
Website